Rencontre avec le général Emmanuel de Romémont, Commandant de l’Etat-Major Interarmées de Force et d’Entrainement.

le jeudi 2 avril 2015

Au-delà de l’horreur, quelle est la question militaire posée par Daech ?

 

Daech est né en 2006, mais son irruption dans les consciences collectives en Europe date de l’été 2014 à la suite de la prise de Mossoul suivie de la proclamation du califat par son chef Abou Bakr Al-Baghdadi. C’est surtout le niveau de violence extrême et la barbarie des actions de Daech qui captent l’attention des médias et de l’opinion. Pour la première fois, un groupe terroriste contrôle un vaste territoire et dispose de moyens financiers et militaires considérables. La riposte de la coalition, née de la conférence de Paris du 15 septembre 2014, est une première étape. Daech pose une série de questions militaires et stratégiques.

 

Pourquoi a-t-on été surpris par l’émergence de Daech et ses conquêtes territoriales ? Pourquoi Daech a-t-il pu mettre en déroute l’armée irakienne équipée et formée par les Etats-Unis ? Quelle est aujourd’hui la réalité du rapport de force sur le terrain entre Daech et ses adversaires ? Au delà de la terreur, comment Daech administre-t-il les territoires sous son contrôle ? Que sait-on du commandement, des objectifs stratégiques et des capacités tactiques de Daech ? Que représentent les « brigades internationales » de Daech en termes de capacités militaires ? Comment Daech parvient-il à maintenir en état opérationnel des forces aussi importantes ? Quelles sont les forces en présence sur le terrain capables de contenir et de vaincre Daech ? Quelle est l’efficacité, et quelles sont les limites des frappes aériennes sur le rapport de force ? Quels moyens engager pour éliminer totalement l’emprise territoriale de Daech ? Peut-on revenir au statu quo ante ?

 

En Temps Réel a souhaité examiner, au delà des images d’horreur, la réalité de la question militaire que pose Daech.

Intervenant

homme

Général Emmanuel de Romémont

Commandant de l’Etat-Major Interarmées de Force et d’Entrainement

Le général Emmanuel de Romémont commande depuis 2012 l’Etat-Major Interarmées de Force et d’Entrainement. Il est directement associé à la planification des opérations conduites contre Daech. Auparavant, Emmanuel de Romémont a été affecté à la Délégation aux affaires stratégiques du ministère de la Défense. Il a été rapporteur à la commission chargée de l’élaboration du Livre Blanc sur la Défense et la Sécurité Nationale en 2008. Emmanuel de Romémont est diplômé de l’École de l’air et de l’US Air War College (Montgomery / Alabama). Engagé, notamment sur les théâtres irakien, africain et dans les Balkans, il a effectué 81 missions de combat et totalise plus de 3000 heures de vol. Il est commandeur de l’Ordre national du mérite et officier de la Légion d’honneur.