header19

Innovation, enseignement supérieur et recherche publique : réussir est possible.

La loi sur l’autonomie des universités visait à améliorer la gouvernance des universités, non à accroître leur contribution à l’innovation. Il lui aurait fallu pour ceci, comme nous y invite le présent texte qui prolonge un séminaire sur l’innovation co-organisé par En Temps Réel, traiter à nouveaux frais des relations entre enseignement supérieur, recherche fondamentale et appliquée, et entreprises.

Selon Jean-Marc Schlenker en effet, le manque de dividendes de notre recherche publique en termes d’innovation ne résulte pas tant du manque de financement que de mauvais choix d’organisation. Les chercheurs les plus actifs ne travaillent pas au contact des étudiants académiquement les plus prometteurs. Et cette rupture du lien entre recherche publique et enseignement supérieur, loin de se résorber d’elle-même, s’étend de façon inquiétante à la recherche appliquée.

Les retombées programmatiques de cette analyse inédite sont nombreuses. Tout en évitant bien des chausse-trappes fréquentes dans ce type de débats, Jean-Marc Schlenker suggère notamment d’améliorer les relations entre enseignement d’excellence et recherche en faisant émerger un « écosystème » fertile entre anciens, docteurs, chercheurs, enseignants.

Cette analyse propose de normaliser les relations entre enseignement supérieur et recherche. Et ce n’est pas la moindre de ses qualités que d’être réalisable à moyen terme au prix de difficultés politiques assez limitées. Mais la pertinence de cette analyse dépasse le cadre strict de l’innovation : elle s’étend à l’économie et plus généralement à une conception moins stratifiée de la société française.

L'auteur

homme

Jean-Marc Schlenker

Mathématicien

Jean-Marc Schlenker est mathématicien, professeur à l’université Toulouse III. (http://www.picard.ups-tlse.fr/~schlenker). L’auteur tient à remercier Axel Adida, Julien Cantegreil, Jacques Delpla, Adrien Matray, Grégoire Postel-Vinay, Sylvia Serfaty et Nicolas Véron pour de nombreuses remarques et commentaires fort utiles, et/ou pour des conversations passionnantes sur les sujets abordés dans ce texte.