header13

Investissement socialement responsable : une approche efficace et rentable.

Investir de façon socialement responsable (l’ISR), c’est faire l’hypothèse que son investissement peut changer le monde, mais c’est aussi investir avec un espoir de rentabilité. Comment concilier les deux sans tomber dans l’angélisme ?

 

Augustin Landier et Vinay Nair, qui enseignent tous deux la finance à la Stern Business School de New York University, proposent dans ce cahier une méthode qui permet de sortir des bons sentiments, dans une approche qui vise à avoir un impact réel sur le comportement des entreprises tout en obtenant des rendements similaires à ceux d’approches classiques.

 

Vis-à-vis de l’ISR, ils observent trois catégories d’investisseurs : les Intransigeants, qui préfèrent éviter des entreprises ou des secteurs tout entiers qu’ils considèrent incompatibles avec leurs valeurs, mais courent le double risque de ne pouvoir réussir à améliorer le monde et de détériorer leurs rendements ; les Pragmatiques, qui souhaitent changer le monde par leurs investissements, à condition que le coût en soit limité ; les Arbitrageurs, qui n’utilisent pas l’investissement pour exprimer leurs valeurs, mais dont certains sont convaincus que les entreprises soucieuses d’ISR ont de meilleures performances que les autres

 

Ils montrent qu’il est possible d’aller dans la direction préconisée par les pragmatiques, et de rallier les arbitrageurs, avec une approche fondée sur la théorie moderne du portefeuille, en adoptant une pondération neutre vis à vis des secteurs, mais en retenant dans chaque secteur les entreprises dont la « notation » ISR est la meilleure. Une analyse chiffrée montre qu’une telle approche peut donner des performances très similaires à celles d’une approche indicielle classique.

 

Le « doing well by doing good » peut ainsi cesser d’être une vue de l’esprit. Des politiques d’investissement conçues sur cette base peuvent jouer un rôle d’aggrégateur mondial des valeurs et avoir un impact réel sur le comportement des entreprises.

Les auteurs

homme

Augustin Landier

Professeur Adjoint de Finance à New York University

Augustin Landier est ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure, Agrégé de Mathématiques et Docteur en économie du MIT. Après avoir enseigné à l’Université de Chicago, il est actuellement Professeur Adjoint de Finance à New York University et exerce une activité de gestion de portefeuille.

homme

Vinay B. Nair

Professeur Adjoint de Finance à New York University

Vinay B. Nair est ancien élève de l’Indian Institute of Technology (Madras), Docteur en Finance de New York University. Il a enseigné la finance la Wharton School of Business. Actuellement Professeur Adjoint de Finance à New York University, il exerce une activité de gestionnaire de portefeuille.