header41

Irak : Guerre et Chaos.

Le sort de la guerre militaire en Irak n’a jamais fait aucun doute, mais après ? Les scénarios d’avenir échafaudés avant la guerre par les néo-conservateurs ont laissé place à une incertitude quasi complète. Il est aujourd’hui extrêmement difficile, surtout depuis l’étranger, d’apprécier le climat local très évolutif au sein de la population irakienne, défaite par deux guerres, traumatisée par le régime déchu et si sensible au ressentiment, au nationalisme et parfois à l’islamisme radical. Il est plus difficile encore d’apprécier son avenir au moment où le territoire irakien, en particulier Bagdad, vit dans l’insécurité permanente, où les poches de résistances ont pris de l’ampleur au-delà du triangle sunnite de Tikrit, et où la guérilla urbaine a redoublé l’effet dévastateur des attentats-suicides. On hésite désormais entre « véritable bourbier », « sale guerre » et chaos.

Coordonné par

JulienCantegreil

Julien Cantegreil

Juriste