header25

Programmes électoraux : une grille de lecture économique.

La campagne pour les élections présidentielles de 2007 a commencé très tôt. Les candidats ont, dès le début, mis sur la table une série de propositions (plus ou moins) concrètes illustrant leurs programmes. La première étape de l’analyse a pris la forme d’une querelle d’experts sur le chiffrage : coût des allègements fiscaux ou des dépenses supplémentaires envisagées, estimation du creusement du déficit qui en résulterait, mise en rapport avec les politiques annoncées par les uns et les autres sur les prélèvements obligatoires et la dette publique.

 

Il est très rapidement apparu que cette approche, bien que nécessaire et salutaire, passait à côté de l’essentiel : l’évaluation de l’impact économique des mesures, leurs conséquences sur la croissance, l’emploi, les grands équilibres, dans une approche dynamique. Et le débat s’est, pour l’essentiel, arrêté là.

 

Le présent cahier a l’ambition de permettre à ses lecteurs de franchir l’étape suivante du raisonnement, et de mettre en perspective les différents catalogues de mesures des candidats (ils sont tous désormais facilement accessibles, dans de nombreuses publications, ou sur des sites internet dédiés) au regard des enjeux essentiels de la politique économique.

 

Il part de prémisses simples. Contrairement à ce qui se dit trop souvent, les enjeux essentiels sont connus, et les paramètres clefs de ces enjeux aussi. La science économique est désormais capable de les identifier et de les hiérarchiser. Elle sait que l’enjeu de tous les enjeux est le gain de croissance économique. Elle sait aussi que, aux niveaux de productivité élevés qui sont déjà ceux de la France, seul un petit nombre de leviers peut avoir un impact significatif pour accélérer la croissance. Ils concernent l’éducation, la mobilité du travail, la concurrence sur les marchés des produits, l’accès au crédit et au financement, la dette publique.

 

La méthode qui permet d’avancer efficacement est, elle aussi, connue : entre la « britannique » et la « nordique », seule la seconde peut espérer réussir en France. Mais elle suppose une mise en œuvre coordonnée et ambitieuse de plusieurs chantiers de grande ampleur, qui permettra d’atteindre effectivement les effets désirés et à chacun de se convaincre que tous en sortiront gagnants.

 

A chaque lecteur de lire au vu de cette grille d’analyse les programmes des candidats, et de se faire son opinion. C’est possible. A vous de jouer.

Les auteurs

homme

Philippe Aghion

Économiste

Philippe Aghion, professeur à Harvard, économiste de la croissance, est l’un des représentants de cette brillante école française d’économistes qui tirent de leurs recherches théoriques et empiriques des conclusions utiles à l’action

femme

Anne-Laure Piganeau

Ingénieur du corps des ponts

Anne-Laure Piganeau, ingénieur du corps des ponts, fut sous la direction de Philippe Aghion research assistant à Harvard.